La Réconciliation

Spiritualité


Se réconcilier : Voie de Paix.

Séminaire d’été  – « Les 7 chemins de la Paix » du 20 au 22 juillet 2018

La réconciliation est la voie qui conduit l’homme à vivre en paix. La paix apporte à l’homme le bonheur car elle s’inscrit comme le but ultime de la vie. Pour vivre en paix, la vie réclame à l’individu un effort personnel pour que chacun soit être responsable de lui-même.

« Pour qui n’est pas en paix, comment y aurait-il le bonheur » ? Bhâgavata-Gita 11-66 

SoiPour que notre vie soit une vie de bonheur et pour que notre humanité soit saine et épanouie, il est nécessaire pour chacun de vivre en paix.  Par conséquent, la paix avec soi, avec les autres et avec le monde apporte à l’homme le bonheur puisqu’elle est le but ultime de la vie. Tous les grands prophètes de notre humanité l’ont placé au cœur de leur message.

Conflit à soi, conflit aux autres

De plus, la vie réclame à l’individu un effort personnel afin que chacun soit responsable de lui-même. Cependant, notre vie est faite d’expériences qui marquent notre psyché, produisant des déséquilibres ainsi que des états qui entraînent l’individu dans la réaction émotive.

Tout déséquilibre est issu d’un conflit, soit avec soi, soit avec les autres. Chaque conflit est une charge qui alourdit l’être. Ce faisant, Il produit des croyances et conditionne des attitudes et des comportements. Dès-lors, libérer un cœur blessé, un esprit tourmenté est fondamental à la poursuite de l’équilibre et de l’harmonie. Tous les états intérieurs non  encore pacifiés créent chez l’individu des lourdeurs et des déséquilibres qui se manifesteront psychologiquement par des angoisses, un mal être, des dépressions. Ces situations se manifestent la plus part du temps par des réactions violentes que nous ne contrôlons pas. En outre, s’installe des difficultés à avancer sur le chemin du bonheur et de la santé. C’est pour cela qu’il nous faut commencer par songer aux options qui s’offrent à nous ainsi qu’aux dénouements possibles. C’est ainsi que nous pourrons choisir la voie qui nous procure la plus grande paix du corps et de l’esprit.

 « Heureux les affligés, car ils seront consolés ! » Mat – 5-4

La responsabilisation

Au cours de notre existence, nous sommes quelquefois confrontés à des crises  existentielles comme à des problèmes professionnels, familiaux, amoureux ou financiers, sources de conflit à soi et aux autres. Des problèmes, souvent liés à des oppositions, des discussions, des reproches.  Nous avons pu nous sentir jugé, incompris, mal accepté ou encore victime de l’une d’elles etc. Rejeter la cause de ce qui nous arrive sur les autres, le hasard, la société, les parents  est une attitude qui infantilise. Rejeter sur les autres, enlève, certes, toute responsabilité, mais dans le même temps toute possibilité de nous en sortir.
Choisir la voie de paix par la réconciliation, c’est d’abord ressentir de la bienveillance envers soi. C’est oser se regarder dans le miroir. L’enjeu est de décortiquer l’origine d’une souffrance, d’une colère, d’un sentiment d’injustice ou de non-reconnaissance.
Au cours du temps, ces maux, ces états non reconnus restent toujours gravés dans la mémoire. Ils limitent l’individu et l’empêchent de vivre heureux. Ni la société, ni personne ne peut nous amener sur la voie de la paix et du bonheur sauf autre que nous-même.

 « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés » Mat 11-28

Pour que la paix se manifeste dans notre vie, il sera nécessaire de  rétablir d’abord l’harmonie en soi ; le terrain favorable à l’expression de l’être. L’harmonie dépend des bons rapports que chaque individu entretient avec lui-même et avec son entourage. Cela passe par un travail individuel de pacification intérieure afin  de libérer les aspects sombres, lourds et états émotifs de la personnalité ; à la fois sur :

  • le plan physique, avec son corps ;
  • le plan émotionnel, avec ses sentiments ;
  • le plan mental, avec ses pensées.

En cela, la nécessité peut-être ressentie de se faire aider ou accompagner par un psychothérapeute. Par cette aide, ce soutien, l’individu pourra retrouver sa vraie nature et libérer des souvenirs anciens non gérés et encore douloureux. Par ce travail, chacun pourra s’il le souhaite, s’ouvrir à une source de connaissance et de force inestimable. Lorsque nous changeons notre état d’esprit, c’est toute notre expression et notre univers qui changent également. Au changement d’état d’esprit précède la guérison du cœur. Celui qui possède véritablement en lui l’harmonie, la rayonne. Cette paix, accessible à ceux qui le souhaitent, assure un grand calme dans les circonstances difficiles. Elle bannit la crainte et règne dans le cœur pour garantir des relations harmonieuses.

 « Aimez vos ennemis – Math 5 : 45

Pardonner pour se réconcilier

Pour se réconcilier, il sera nécessaire à l’homme de pardonner et d’apprendre à se pardonner. Par le pardon, il se libère de ses pensées négatives et des rancunes qui le rongent afin qu’une énergie nouvelle circule en lui. Alors, il découvrira qu’il existe une solution pacifique à tous les conflits et qu’il n’est pas séparé du monde et des autres. Le pardon véritable est l’expression de l’Amour. Une fois cette paix établie, chacune des personnes avec qui l’individu rentre en contact est touchée par sa présence et par la paix qui émane de lui.

La réconciliation s’effectue sur certains points précis :

  • Trouver sa propre identité ;
  • Revoir son rapport à l’autre et aux autres ;
  • Se libérer des sentiments et émotions négatifs ;
  • Revoir son système de croyance et les modèles inutiles.

L’idée de paix est l’un des plus  précieux trésors de l’humanité. Ce n’est qu’en réalisant sa signification profonde que l‘être humain peut se réconcilier. Ainsi, il peut développer sa nature individuelle et comprendre le sens de sa vie.

Comprendre sa nature

Par la réconciliation, le but de chacun sera de comprendre la nature de sa filiation divine. Faire renaître le Dieu de son cœur afin que toutes les souffrances vécues pendant l’expérience humaine ne soient plus une résistance au divin. Dieu demeure caché et peut-être découvert ; c’est le divin Moi intérieur caché au mental et au cœur qu’il habite qui constamment produit l’évolution tout au long de  notre vie.

« C’est la paix que je vous laisse, c’est la paix que je vous donne ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne » Jan. 14-27

Références : Livre de Mathieu. Livre de Jean – Nouveau Testament

Paix à tous les êtres !

Véronique Sorrentino

Séminaire d’été – « Les 7 chemins de la Paix » du 20 au 22 juillet 2018 cliquez-ici

Autres textes sur le même thème

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connexion

Web MG Records