Vivre au présent

Leçon n° 13

L’un regrette le passé, l’autre en a peur.

L’un espère dans le futur – l’autre en a peur.

Ainsi il n’y a pas de « présent ».

Il n’y a pas de présent, par ce que l’homme est, ou bien dans le passé, ou bien dans le futur.

Passer – présent – futur, tous les trois ne sont qu’un seul fleuve ».

Dialogue avec l’ange

La capacité et la volonté de vivre dans le présent échappent à beaucoup de personnes. Certaines vivent dans leur passé, et sont comme prisonnières de leur histoire.

D’autres au contraire vivent dans un futur anxiogène, plongées dans un avenir fantasmagorique.

Il n’est pas négligeable de regarder quelques fois derrière soi pour voir si nous avons bien agi ou si nous avons fait des erreurs. Cependant utile pour en tirer des leçons.

Vivre dans « l’ici et maintenant » est indispensable à l’équilibre intérieur, comme au développement de soi, vivre au présent est le moyen que nous avons pour être centré et plus conscient. Souvent, le présent est bien trop gaspillé par de futiles pensées inconscientes et illusoires, la plupart du temps.

Nous sommes libres d’accueillir ou de ne pas accueillir les pensées qui nous orientent sans cesse vers le passé ou l’avenir ; c’est un art difficile, pourquoi ?

Nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve, mais la meilleure façon d’éviter ce que nous redoutons le plus, c’est d’essayer de vivre raisonnablement dans le présent.

Nous pouvons apprendre beaucoup sur nous, plutôt que de laisser le temps s’écouler et se consumer par la culpabilité, les regrets et l’inquiétude du futur ou par d’insignifiantes tâches.

Laissez le souci à l’extérieur de votre vie

Si vousêtes maître de votre vie, vous ne créez pas de souffrance.

S’empoisonner l’existence en imaginant des choses incroyables qui n’arrivent jamais, provoque des douleurs insensées et mortifères. Revenir à l’instant présent, permet d’observer ce qui se passe dans la vie. Il invite au lâcher-prise du souci et du tourment. Des pensées involontaires, agitées, produisent une importante perte d’énergie vitale et nourrissent de l’angoisse.

Vous avez la possibilité, à tout moment, de reprendre votre plein pouvoir, pour vous centrer et habiter correctement votre corps.

Si vous êtes angoissés, déprimés ou préoccupés par notre futur, vous regrettez notre passé. Cependant, les messages que vous envoyez à votre corps sont considérés comme menaçants, même s’ils ne le sont pas du tout.

Si vous vivez, chaque instant avec la conscience du présent, une bonne dose d’enthousiasme et d’ouverture, vous envoyez à vos cellules des messages complètement différents qui seront positifs.

Le présent devrait être un mental éclairé qui tire sa sagesse des leçons du passé pour une action dynamique. Alors, vous mettrez en pratique ce qui nous a été dit par le passé : « À chaque jour suffit sa peine » – Mathieu 6 – 34.

Douter de tout, mène au désordre ; c’est choisir de croire uniquement ses opinions et ses sentiments. Vivre le présent, supprime le conflit et rend libre l’esprit qui s’agite. C’est aussi préparer l’avenir et voir  les opportunités qui peuvent se manifester, mais si vous n’êtes  pas totalement attentif, totalement libre, vous passerez à côté.

Ici et maintenant – l’ancrage

L’enracinement est très important, il recentre les énergies et oblige à être disponible, présent à soi, présent aux autres, au travers de notre corps. De cette façon, vous pouvez faire face au quotidien. S’enraciner chaque jour est essentiel pour la confiance, l’énergie s’équilibre dans tout le corps.

Voici deux techniques d’ancrage simples à pratiquer :

La roue Amérindienne : Commencez par porter :

  • Votre bassin vers la droite (l’Est), inspiration,
  • Votre bassin vers l’arrière avec un léger étirement (le Sud), expiration,
  • Votre bassin vers la gauche (l’Ouest), inspiration,
  • Votre bassin vers l’avant avec un léger étirement (le Nord), expiration.
  • Faites trois rotations vers la droite (sens des aiguilles d’une montre), une pause,
  • Puis, trois rotations vers la gauche et recommencez cet exercice trois fois.

Présence à soi : Chaque jour, pratiquez la technique de la « Présence à soi ». Respirez en conscience entrez en vous et faites silence. Le secret n’est rien d’autre que le pouvoir de votre présence silencieuse. Utilisée avec succès, elle dissipe l’illusion et la remplace par une vision claire et intuitive. Elle est le moyen de faire la distinction entre l’illusion et la réalité.

Notre « Présence silencieuse » est beaucoup plus fiable que nous ne le pensons, vivre en harmonie avec elle et ne plus douter, nécessite de vivre l’instant.

Exercez votre esprit à vivre dans ce moment précieux et sacré. Cet effort, qui n’en est pourtant pas un, vous invite à plus de paix intérieure et de joie profonde.

Véronique Sorrentino

La confiance en soi, pas à pas

.

Share
Share

Connexion