La dépendance affective

Astrologie

Il existe plusieurs formes de dépendance, que le thème astral de naissance peut signifier.

Les personnes qui en souffrent ont souvent un grand besoin d’être rassurées et sécurisées.

La dépendance affective peut mener l’individu loin dans le non-respect de lui-même.

Au départ de la construction du moi, une privation de tendresse et d’affection a marqué l’être, laissant un vide. Ce déséquilibre psychologique modifie le caractère, laissant un sentiment de mal-être, une douleur pénible à supporter.

Vu sous l’angle de l’astrologue, ce sujet récurrent en consultation est douloureux à vivre psychiquement et montre une véritable quête d’amour vis-à-vis du partenaire, la famille, un lieu, un pays ou un animal.

Dans le thème astral, pour comprendre une dépendance affective, il faut rechercher les dissonances de Saturne, surtout celles qui sont reliées aux planètes personnelles.

Plusieurs signes définissent une dépendance :

  • L’incapacité d’être heureux seul.
  • Le besoin de plaire à tout prix.
  • Aimer l’autre démesurément.
  • Jouer le rôle de victime et de sauveur.
  • Avoir peur de perdre l’être aimé.
  • Être obsédé par la pensée de l’autre mentalement, psychiquement et physiquement.
  • Être jaloux voire possessif.
  • Accepter l’inacceptable.
  • Ne pas avoir reçu un modèle suffisamment stable.
  • Croire que la vie n’a pas de sens sans une relation à deux.

Parfois, il y a un bénéfice inconscient à se lier à quelqu’un qui n’est pas disponible ou qui ne veut pas s’engager dans la relation ou bien alors qui est froid et distant.

La dépendance est un moyen pour le Moi de se sentir impuissant à agir, alors il s’accroche à l’autre, refusant de s’investir dans la responsabilité. Quand il n’a personne sur qui s’appuyer il se noie dans les eaux de la peur et de la victimisation ou se replie sur lui-même et déprime.

Du point de vue astrologique

Ci-dessus un thème définissant une dépendance affective qui peut être observée par plusieurs aspects :

  • La LUNE NOIRE, point karmique située en Maison VII, maison de l’autre, est en carré à VENUS (exemple ci-contre,
  • VÉNUS en Maison V – les amours – est en carré à la Lune Noire,
  • NEPTUNE et VENUS, dans le même exemple, sont également en carré. La personne est « chamallow », elle a peu de force psychique, le moi est sacrificiel jusqu’à l’oubli de soi (NEPTUNE est en Maison VII au carré du SOLEIL).
  • MARS est en Balance sur la cuspide de la VII pas très bien placé dans ce signe, signifiant une forte dépendance à l’autre, cherchant toujours à faire plaisir d’autant plus qu’il est maître d’ASCENDANT, de la LUNE, et de JUPITER,
  • Le Soleil est en Lion, en domicile, donc fort. Or, il est en carré à Neptune d’où une onc difficulté à situer l’homme ou la partie masculine en soi relié au père et carré à la Lune noire.
  • Le Nœud Nord aussi est soumis à ce Mars (il serait bon de connaître la vision du modèle des parents),
  • SATURNE (frustrations) est rétrograde, donc un aspect karmique par rapport à une certaine liberté ou indépendance (Verseau) est en opposition à la LUNE (émotions, sensibilité, vie intime), et à VENUS, (manque affectif, peur de l’abandon).

Connaissance

L’homme n’est dépendant que de LUI*, mais n’étant pas conscient de sa véritable nature, il restera attaché et dépendant du bon vouloir de l’autre. Il lui faudra reconnaître son manque d’individualité, sa perte de liberté d’esprit, et les liens qui le retiennent prisonnier.

La voie de guérison

Il arrive parfois, que l’on ne se rende pas compte qu’il y ait dépendance. Reconnaître sa vulnérabilité est nécessaire pour retrouver son identité, sortir d’une prison psychique et dissoudre le blocage psychologique.

Mais aussi :

  • Accepter de reconnaître ce sentiment, sans quoi nous restons victime de notre ego et réagissons en créant des comportements désordonnés et conflictuels.
  • Apprendre quelle est sa véritable nature, en tenant compte de ses capacités et de ses savoir-faire.
  • Accepter de s’aimer soi-même sur tous les plans, et sortir de toute forme de comparaison et de compétition.
  • Faire un travail sur l’estime de soi et mettre à jour ses propres valeurs et ses croyances.

La dépendance affective est développée dans le séminaire « Le couple dans la vérité ».

Véronique Sorrentino

Connaissance & savoir

[i]


[i][i] *Le Suprême, l’Unique, celui dont le nom ne peut être dit, l’Indéfinissable. « Cours cercle d’études ».

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share

Connexion